Finery London

Et voilà, je me remets à poster quelques billets de-ci de-là sur mon blog. Celui qui était censé être mon journal de bord parisien... J’avoue qu’il m’est parfois difficile de mener de front, stylisme, jobs, shoppings et blog !

Toujours inspirée par l’Outre-Manche et sa capacité à comprendre le marché de la mode (entre autres), je suis super fan de Finery London depuis sa découverte il y a un an et demi. Finery London, c’est une marque fondée en 2014, par trois modeuses invétérées. Passées par ASOS & Topshop, Caren Downie (directrice Mode ASOS), Emma Farrow (design director @Topshop) & Rachel Morgans (à la tête des achats chez ASOS) ont su créer un label pointu et abordable, sans rogner sur la qualité. Depuis le début, ce Pure Player de la mode a tout bon. Les livraisons sont ENFIN possibles depuis quelques mois en France. Mais j’ai également eu la chance de découvrir leur service sans faille, lorsque j’habitais à Londres. De la commande à la réception du colis, Finery sait y faire. OMG ! Les Français ont tellement à apprendre du service à l’anglo-saxonne ! Les pièces reçues sont extrêmement bien packagées, les tissus choisis tout aussi bien sélectionnés. Ici pas d’odeur de plastic, on a le sentiment d’avoir choisi une belle pièce sans avoir vidé son compte épargne:) Bon nombre de vêtements achetés il y a un 1 et demi déjà, n’ont tout simplement pas bougé. En termes de design, Finery London crée des pièces faciles à porter, twistées d’un détail élégant et contemporain.

Petite sélection de mes looks préférés du moment ! #jevoislavieenrouge

Crédits photo : Finery London

Que dire de plus, à part que Finery London c'est par :) Bon shopping !

Signature+blog+ok.jpg
 
Source: https://www.finerylondon.com/fr

The Vulgar

Ce mois-ci, j’ai aimé l’exposition « The Vulgar: Fashion Redefined » au Barbican, lors d’une escapade bien méritée à Londres. J’y suis allée sur les conseils de mon amie Nathalie et je n’ai pas été déçue par ce parcours muséographique inspirant. 

Judith Clark, créatrice de l’exposition et Adam Phillips, psychanalyste, nous font nous interroger sur la notion de mauvais goût : de la Renaissance à nos jours. En tout plus de 120 objets sont réunis : tissages, manuscrits, extravagantes pièces de Haute-Couture et de Prêt-à-Porter signées Christian Lacroix, John Galliano, Viktor & Rolf, Gareth Pugh etc., scénographie de défilé.

La notion de vulgarité est avant tout une perception culturelle et sociale. Elle provoque, nous fait réagir. Elle est associée, à toutes les époques, à l’idée de codes vestimentaires et à une certaine uniformisation des mentalités. J’ai également pu la mettre en perspective avec une autre exposition, toute aussi passionnante, sur la mode & le scandale, au Musée des Arts Décoratifs.

Crédit Photo: Walter van Beirendonck, Fall/Winter 2010/2011. Stephen Jones © Ronald Stoops

Crédit Photo: Walter van Beirendonck, Fall/Winter 2010/2011. Stephen Jones © Ronald Stoops

The Vulgar: Fashion Redefined. Du 13 Octobre 2016 au 5 Février 2017, Barbican Centre, Londres.

Tenue correcte exigée, quand le vêtement fait scandale. Du 1ier Décembre 2016 au 23 Avril 2017, Musée des Arts Décoratifs, Paris.

Signature blog ok.jpg
 
Source: www.barbican.org.uk

La Mode selon Doris

Une voix à la Jeanne Moreau et des créations toutes personnelles, Doris Homburg officie depuis plusieurs mois dans son nouvel écrin, rue Molière, à deux pas du Palais Royal. Tour à tour, costumière de cinéma et à la tête de l’incontournable boutique vintage « Chez Chiffons », elle n’a pas sa pareille pour créer des pièces intemporelles, faciles à porter. Adeptes de la fast-fashion, passez votre chemin ! Maison Doris propose des collections en quantités limitées, produites dans son atelier, qu’elle connaît donc sur le bout des doigts. Pantalons taille-haute et jolis tops décolletés dans le dos, maxi-robes à tomber, culottes à froufrous. Maison Doris, c’est le style parisien « effortless » qu’on nous envie outre-Atlantique !

Au mois de janvier, j’ai pu utiliser quelques unes de ses pièces AH15 lors d'un test photo réalisé à Ault. Ault... Cela ne vous dit sans doute rien mais Peter Lindbergh avait notamment photographié les Daft Punk sur ses très photogéniques bords de mer...

Starring:) Sébastien Giraud pour la photo, Sueva Foltzer pour le Make up & la Coiffure et last but not least, Irina Novikova @Metropolitan !

 
 

Maison Doris - 26, rue Molière, 75001 Paris, 01 42 60 27 31. Site prochainement en ligne : http://maison-doris.com/

 
Source: http://www.sebastiengiraud.com/

Bis repetita (SMK)

Le 10ième numéro de Bizart Magazine, d'inspiration sportive est sorti la semaine dernière. Vous y retrouverez ma 2ième rubrique Collection Coup de Coeur consacrée à SMK aka Sandra Meynier Kang:)

Bizart Magazine, c'est par ICI & SMK, c'est par  !!

Maid in Love

Tout beau, tout chaud! Mon premier article pour Bizart Magazine ! Le 9ième numéro Weird Issue avec en couverture Stéphanie Zwicky du blog de Big Beauty est paru la semaine dernière. J'en profite pour le partager. Vous pourrez découvrir Maid in Love en page 14 & son défilé AH15 lors de la dernière Mercedes-Benz Fashion Week d'Istanbul.

La rubrique Collection Coup de Coeur, c'est par !!!

Bizart Bizart

J’adore la baseline de ce magazine trimestriel, web et papier. «  Art & Fashion are my religion ». Ca pourrait être aussi ma devise. Déjà 8 numéros à son actif, le prochain sort le 5 avril ("Weird Issue"). Le dernier numéro avait pour thème la Renaissance. Créé en 2012 par Madi Derivery, Bizart Magazine réussit le tour de force de proposer des sujets pointus & accessibles. On prend plaisir à passer d’un article sur l’« Escargot-Dieu » à un sujet sur une marque de baskets péruviennes, Perús Numéro après numéro, Bizart améliore ses séries mode, fait appel à de nouveaux talents de la scène artistique.

Vous pourrez bientôt y lire ma chronique ! La Collection Coup de Cœur ! La première sera consacrée à une créatrice dont j’aime beaucoup l’univers. J’ai eu la chance de la rencontrer lors de la dernière édition du salon Tranoï. Je suis super fan de son travail et de sa dernière collection AH15. J’ai hâte de vous la faire découvrir !

Le site de Bizart se refait actuellement une beauté mais vous pouvez consulter sa page Facebook et rejoindre ses fans ICI

En attendant, n’hésitez pas à relire ses anciens numéros ! "Renaissance Issue" c'est par !

Source: https://www.facebook.com/BizartMagazine?fr...

Shamir

En ce moment, j’écoute en boucle « I know it’s a good thing » de Shamir et je me dis vivement le printemps, le soleil, la lumière, les soirées entre potes… Argh !!!! 

Il est fan de Nina Simone, a des faux airs de Jazz dans « Le Prince de Bel Air » (bon ok je sais c’est une référence très « nineties »), une voix bien barrée et seulement 19 ans. OVNI musical de l’année, Shamir a sorti un premier EP « Northtown » l’année dernière. Son premier album est en préparation. 

Démonstration avec son clip « If It wasn’t true »:

 
 
Source: https://www.facebook.com/pages/Shamir/6996...

Three Floor Fashion

C’est la marque du moment qui nous fait grimper au rideau : Three Floor Fashion. Contemporaine, abordable et made in web 2.0. 

Fondée il y a 4 ans, elle nous arrive tout droit de Londres! Son directeur artistique, Han Chong, est diplômé de la St Martin’s et à la tête d’un collectif de designers. Le jeune label propose des collections féminines pointues, graphiques, soignées. 

Disponibles uniquement en ligne et via différents sites multimarques dont Revolve Clothing ou ASOS, elles font la part belle aux détails et aux coupes asymétriques. 

Quelques exemples de silhouettes PE15

photo TFF_1.png
Three Floor Fashion_3.png

Crédits Photo: Three Floor fashion

Avec en prime une commande et une livraison ultra efficaces, on dit OUI OUI OUI.

Three Floor Fashion? C'est par ICI

Les nouveaux sauvages

J’ai envie de dire que j’ai trouvé ce film « rénial » mais je crois qu’on ne serait que deux à comprendre. « Les nouveaux sauvages » où le pétage de plombs expliqué en six courtes histoires. Ce film argentin réalisé par Damián Szifron est une vraie bouffée d’air frais. On se marre franchement face à ces personnages confrontés à des situations de tous les jours, tantôt banales, souvent injustes. Et ça fait du bien ! 

C’est le jour où la fourrière vous enlève votre voiture alors que vous êtes (déjà) très en retard pour l’anniversaire de votre fille, celui où vous faites une queue de poisson à un pauvre hère sur une route déserte avec votre nouveau bolide… Le moment précis où un minuscule grain de sable va se glisser dans les rouages de votre petite vie lisse, sans saveur. Et là c’est le drame. Et là tout s’emballe. Le petit démon excédé qui est en chacun de nous vous suggère une mauvaise direction… Celle du point de non retour, celle du pétage de plombs.

Pedro Almodóvar lui-même ne s’y est pas trompé puisqu’il a produit ce film. L’histoire de la mariée qui découvre lors de sa soirée de mariage qu’elle est trompée est un vrai petit bijou. Imprévisible jusqu’à la fin. Petit extrait ICI

Bande-Annonce:

 
 

Rapsodia

Petite découverte Mode lors de mon voyage au Mexique... Rapsodia, une marque féminine qui nous vient d'Argentine. Pour le moment, on ne trouve ses collections qu'en Amérique du Sud. Mexico compte plusieurs boutiques dont une dans le quartier bobo de La Condesa! On les reconnaît facilement grâce à leurs façades vitaminées (vertes). Côté style, Rapsodia c'est une marque fraîche et ethnique, bohème mais chic, un mix entre Isabel Marant & April,May!

Elle puise largement son inspiration dans la mode européenne voire même parisienne. J'ai pu reconnaître des pièces ressemblant à s'y méprendre à des vêtements que j'avais eu l'occasion de shooter pour le PE13! 

Vestes brodées, tops en crochets, tuniques indiennes, robes longues Tye & Dye et bracelets à pampilles, on aimerait trouver plus souvent des marques abordables de ce type en France. Cette atmosphère "hippie chic" se retrouve jusque dans la décoration de ses boutiques: lustres au plafond, rideaux colorés, miroirs etc. 

Quelques silhouettes du lookbook AH14 (Crédit photo: Rapsodia) ci-dessous:

Le site Internet de Rapsodia (en espagnol), c'est par  !!!

In Extremis...

Un projet photographique qui décoiffe! In extremis (bodies with no regret) met en scène la chute de personnes lors de situations banales de la vie quotidienne! Une façon pour son auteur, Sandro Giordano, de parler de notre attachement parfois un peu extrême aux valeurs matérielles. Le moins qu’on puisse dire c’est qu'il ne manque pas d’humour... En voici quelques exemples!

 
Crédit photo : Sandro Giordano

Crédit photo : Sandro Giordano

Crédit photo : Sandro Giordano

Crédit photo : Sandro Giordano

Crédit photo : Sandro Giordano

Crédit photo : Sandro Giordano

 

Colorées et décapantes, elles sont disponibles ICI sur son compte Instagram.  

Bettina forever ♥

J’ai toujours beaucoup d’excitation à l’idée de découvrir le World Press Photo à la Galerie Azzedine Alaïa dans le Marais. J’ai encore en mémoire certaines photos vues il y a plus de 2 ans!

Ce mois-ci, elle accueille une exposition dédiée à Bettina Graziani, mannequin iconique des années 50 et retrace sa vie avec des photographies d'Erwin Blumenfeld, Horst P Horst ou encore Irving Penn. Egérie de Jacques Fath et d’Hubert de Givenchy dont elle deviendra l’une des précieuses collaboratrices, Bettina a débuté sa carrière à la fin des années 40. Givenchy créera même une blouse à son nom: la blouse Bettina. L’année 1955 marquera le point culminant de sa carrière. Elle décidera pourtant d’y mettre fin à la suite de sa rencontre avec Ali Kan. Symbole du chic parisien et d’une certaine mode à la française, elle est l’une des premières « top model » de son époque.

 
1951 © Arik Nepo

1951 © Arik Nepo

 

Galerie Azzedine Alaïa: 18, rue de La Verrerie 75004 Paris. Jusqu’au 11 janvier 2015, entrée libre, tous les jours de 11h à 19h.

Luz Verde

Je ne sais pas si c’est parce que je vais bientôt découvrir la culture colorée du Mexique lors d’un prochain voyage. Ou bien parce qu’il commence à faire froid et que je manque de soleil...

Crédits photo: Luz Verde

Crédits photo: Luz Verde

En tout cas, Luz Verde dans le 9ième arrondissement est un spot idéal pour les longues soirées d’hiver. Je l’ai découvert grâce à l’excellent site du Fooding. Ambiance à la cool, lumière tamisée et personnel au top, cet endroit doit sa création à deux anciens du Frenchie et propose une carte succincte mais efficace (tacos, guacamole, ceviche pour ne citer qu'eux) et quelques très bons cocktails. Tous les samedis soir, Luz Verde reçoit un barman différent.

Luz Verde : 24 rue Henry Monnier, 75009 Paris - www.luzverde.fr

La série "Jane the Virgin"

Très bonne surprise de cette rentrée, la série Jane the Virgin - avec un pitch improbable et une bonne dose d’humour - fait figure d’OVNI par rapport aux séries américaines concurrentes. Elle nous raconte l’histoire de Jane, étudiante à Miami, d’origine hispanique, qui va par un énorme concours de circonstances tomber enceinte, alors qu’elle est encore vierge ! 

La série est adaptée d’une telenovela vénézuélienne et diffusée depuis le mois d’octobre aux Etats-Unis sur The CW Television Network. Elle reprend les codes de ce genre télévisuel avec beaucoup d’humour, de charme et d’esprit : voix off suave, personnages « muy caliente » (Rafael), membres de la famille hauts en couleur: la grand-mère superstitieuse et religieuse, la mère de Jane, sans oublier "El Presidente"!

A voir d'urgence! 

SMK

J’avais initialement prévu de présenter « Three Floor Fashion », une marque anglaise dont j’aime beaucoup l’univers ! Je vous en reparle très vite !

C’est en recherchant des créateurs pour une série photo d’inspiration sportive que j’ai fait la connaissance de SMK, du nom de sa créatrice Sandra Meynier Kang. Quelques emails plus tard, je découvrais avec beaucoup d’enthousiasme les pièces de sa collection PE15

Anciennement appelée « Yesimfrench », la marque est née en 2011. Française établie à Séoul, Sandra Meynier Kang s’est fait connaître là-bas lors de sa participation à l’émission « Top Designer ». Elle développe des pièces sportswear, casual mais toujours élégantes. Son sac en forme de sac en papier, iconique et graphique, va faire parler de lui, c’est sûr ! Il est notamment disponible sur le site Carnet de Mode ICI

Soucieuse de l’environnement, le label sélectionne avec soin les matériaux qu’il utilise tels que du coton organique certifié. A noter que 5% des bénéfices de la collection PE15 seront par ailleurs reversés à l’association JENIFAIR TOGO 3D qui aide à la scolarisation des enfants au Togo.

photo_smk_3.jpg

Crédits photo: SMK

La Page Facebook c'est par ICI & le site Internet par LA !!!